Dans son allocution, le Ministre de l'Aménagement du Territoire a tenu a souligné combien la politique du Gouvernement français en faveur des pôles de compétitivité était considérée comme un outil majeur de renforcement de l'attractivité du pays et des régions. "Les pôles de compétitivité ont largement été initiés par Nicolas SARKOZY lorsqu’il était ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, sur la base de différentes contributions dont un rapport de la DATAR, la délégation à l'aménagement du territoire, rendu public en Septembre 2004. La France avait en ce domaine quelque retard par rapport à d'autres grandes nations industrielles comme les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Italie, qui ont entrepris depuis des années une politique de soutien à la constitution de clusters. La science économique a étudié de près la contribution de ces clusters l'émergence d'un nouveau type d'économie, l'économie de la connaissance, et la démultiplication de croissance que ces clusters apportent du fait même de la concentration territoriale des industries, des centres de recherches et des établissements d'enseignement supérieur. La France avait du retard. Il fallait le rattraper".

Le Ministre a souligné combien les Pôle étaient créateurs de richesses nouvelles à forte valeur ajoutée et d’emplois qualifiés, et ce, pour trois raisons essentielles:

  • Ils se positionnent sur des marchés mondiaux et des activités bénéficiant d’un fort potentiel de croissance.
  • Ils proposent de réels partenariats entre les acteurs, ainsi qu’un mode de gouvernance de qualité.
  • Ils présentent une stratégie claire de développement économique et de recherche.