Les énergies renouvelables, et particulièrement l’électricité produite à partir de l’éolien et du solaire, connaissent depuis le début des années 1990 un développement important. Les politiques et programmes de soutien mis en place au Nord, sur fond d’effet de serre, et au Sud, pour répondre à une demande conséquente mais dispersée, en sont les principaux moteurs. Leur extension à un nombre toujours plus grand de pays, la montée en puissance d’industries mieux structurées et l’émergence de technologies matures devraient assurer la continuité dans ce développement. L’inventaire de la filière électricité “verte” dans le monde, dressé annuellement depuis maintenant sept ans par l’Observatoire des énergies renouvelables, confirme cette tendance.

Cette septième édition présente l’inventaire de la situation actuelle. En faisant apparaître la part de la production d’électricité d’origine renouvelable dans la production mondiale, il révèle quels pays sont les plus gros producteurs et quelles zones sont les plus dynamiques. Il examine aussi les différences régionales et nationales en termes de potentiels énergétiques, de mise en œuvre et de capacité de financement. Cette base de données actualisée régulièrement est devenue un outil indispensable à tous les acteurs intéressés par le développement des énergies renouvelables dans le monde.

Les statistiques publiées dans cet inventaire 2005 montrent que la production hydroélectrique ne cesse de croître dans le monde et que la part de l’électricité biomasse et éolienne dans la production d’électricité totale est en constante augmentation. Ces signaux encourageants prouvent que, de plus en plus, les pays reconnaissent l’intérêt des énergies renouvelables comme une réponse à la lutte contre le réchauffement climatique mais également comme frein à l’épuisement des ressources fossiles.