Au cours de son allocution officielle devant l'Assemblée de Corse, le Président de la République, Nicolas SARKOZY,a insisté sur le rôle moteur que pouvaut jouer la Corse dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable.

La situation de la Corse, ses avantages naturels sont des atouts dans le domaine des énergies renouvelables et de l’environnement marin. Je sais que la Corse a développé de nombreux partenariats et de nombreuses actions en faveur des énergies renouvelables. Il s’agit de partenariats scientifiques et industriels forts avec l’Université, des organismes de recherche et aussi des entreprises. La plateforme technologique solaire de Vignola doit voir le jour. Elle sera d’une puissance de plus de 3 méga watts. La proportion d’énergie produite à partir d’énergies renouvelables est en Corse deux fois plus importante que sur le continent. L’Université doit donc articuler ses perspectives de développement scientifique et de formation de techniciens et d’ingénieurs autour de ce projet. C’est sans doute une chance unique de s’inscrire dans la modernité du développement durable et de la société de la connaissance. Enfin qui ne voit que l’environnement marin est une chance pour la Corse et pour le développement de nouvelles activités scientifiques et de nouvelles formations pour l’Université. Nous ne connaissons qu’une infime partie des avantages que nous pourrions tirer d’une exploitation raisonnable et équilibrée des richesses marines. L’Université de Corse pourrait jouer un rôle de premier rang dans ce domaine...

...Je crois enfin que la Corse doit mener une stratégie de politique industrielle cohérente autour du pôle de compétitivité Capénergies. La labellisation a été la preuve que la Corse pouvait s’inscrire dans une politique de compétitivité industrielle fondée sur l’innovation. Aujourd’hui les projets sont en germe mais ils doivent désormais entrer dans le concret...

...Il faut bien sûr renforcer l’enseignement supérieur et la recherche, donc le pôle énergies renouvelables de l’ENSAM de Bastia, pour ce qui concerne l’éolien, ou celui de Vignola, pour le photovoltaïque, sans oublier celui de l’Université pour le développement des projets de biomasse...

Ce discours faisait suite à une Tabble-ronde qui s'est déroulée la veille à la Chambre de Commerce et d'Industrie de bastia et de la Haute-Corse et au cours de laquelle le Président du Conseil Exécutif de Corse, M. Ange SANTINI, également Président de l'Agence de Développement Economique de la Corse, avait plaidé, devant le Président de la République, une demande de labellisation "Pôle mondial" du Pôle CAPENERGIES.