Dans le cadre de cette initiative technologique commune, la Commission européenne, les industriels et les milieux de la recherche européens investiront donc ensemble, sur une période de 6 ans, près d’1 milliard d’€ dans la recherche, le développement technologique et la démonstration concernant les PCH. Son principal objectif de l’initiative technologique commune est d’accélérer le développement des PCH en Europe et d’en permettre la commercialisation entre 2010 et 2020. Les activités de l’initiative technologique commune devraient permettre de réduire de 2 à 5 ans le temps nécessaire à la commercialisation des technologies de l’hydrogène et des piles à combustible.

Cette initiative technologique commune est le 1er exemple pratique des futures initiatives européennes prévues par le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques (plan SET) qui a pour objectif d’accélérer la mise au point et l’adoption de technologies à faible intensité en carbone. Le 1er appel de propositions, doté d’un budget indicatif de 28,1 millions d’€, a été publié le 8 octobre 2008. Il couvre des domaines tels que les infrastructures de transport et de ravitaillement, ainsi que la production, le stockage et la distribution d’hydrogène.

En Corse, dans le cadre du projet "MYRTE", qui combine énergie solaire et pile à combustible, la société Hélion, filiale du géant nucléaire français Areva et partenaire du projet, prévoit d'installer en Corse un ensemble complet (électrolyseur, stockage d'hydrogène, pile à combustible) de 600 kW, raccordé à la centrale solaire de Vignola, près d'Ajaccio.